sch_maspauletDestination successive et actuelle : centre médico psycho-pédagogique
Appellation : bains douches
Date de construction : 1925
Auteur(s) : Lablaude (architecte) ; Prévost (architecte, architecte-voyer)
Sources

Ce bâtiment a été le premier des bains-douches construit dans le cadre d'un programme visant à en édifier trois à Aubervilliers. Tous trois ont été conçus par le même architecte, M. Lablaude, associé à l'architecte-voyer, M. Prévost dans le cas présent. Les deux autres sont celui de la rue Ferragus (démoli) et celui de l'avenue Edouard Vaillant (001inv206).
De sa situation à un angle de rue, les architectes ont tiré profit pour édifier un bâtiment circulaire couvert d'une coupole, ce qui leur a permis à la fois de donner à l'entrée un caractère théâtral et de traiter élégamment la liaison entre les deux ailes. De fait, ce bâtiment se remarque dans son environnement. L'ensemble est à R + 1, couvert en terrasse à l'exception de l'entrée. Les deux ailes sont traitées selon le même ordonnancement, mais l'une comprend cinq travées et l'autre sept (rue Henri-Barbusse).
De chaque côté, la première fenêtre est surmontée d'un fronton. Le parti stylistique et constructif est le même pour tous les corps de bâtiment : un soubassement en meulière et des murs en maçonnerie de brique revêtus jusqu'à la partie haute des fenêtres de brique de parement de type amiantine rouge et blanche. La partie supérieure est revêtue d'enduit. Les baies ont des linteaux à arcs surbaissés. Le sommet de la coupole était en brique de verre. Un acrotère crénelé couronne l'ensemble. Un premier projet prévoyait un ensemble lavoir et bains-douches avec, entre les deux, une piscine dotée d'un bassin de 10 x 30 mètres. Les bâtiments, bien conservés, abritent aujourd'hui le centre médico-psycho-pédagogique.
Source : Archives municipales d'Aubervilliers, PC 177W41

cmpp